Enquêtes et analyses

Diagnostic sectoriel 2015

Le Comité sectoriel a fait effectuer en 2015 une étude visant à préciser les véritables enjeux relatifs aux métiers et professions, à l’emploi et tendances socioécomiques dans notre secteur. Celle-ci lui permettait de mieux connaître la situation relativement aux compétences actuelles et futures nécessaires pour pouvoir les exercer.

Nous venons de compléter la mise à jour des informations ressorties. Voici donc les dernières données du secteur. Ce constat fait, il sera alors possible de développer un plan stratégique définissant les pistes d’action à privilégier afin de répondre aux problématiques des métiers et professions ciblés

Qui sont-ils vraiment?

Le Comité à entrepris une étude approfondie de la génération Y, celle des moins de 30 ans, qu’il a confié au Service de l’enseignement de la gestion des ressources humaines des HEC Montréal. Les résultats de cette recherche permettent aux partenaires de connaître les attentes professionnelles de cette génération dans le but d’attirer et de retenir leurs jeunes employés.

L’approche priorisée vise plus précisément à dresser le profil des jeunes moins scolarisés (secondaire 5 ou moins) travaillant dans le secteur de l’alimentation ou ayant suivi le parcours de la formation professionnelle, en plus de faire le bilan des pratiques de gestion préconisées pour cette nouvelle main-d’œuvre.

Étude sectorielle du secteur de la boulangerie et de la pâtisserie

Le Comité sectoriel de main-d’œuvre du commerce de l’alimentation, le Comité sectoriel de main-d’œuvre de la transformation alimentaire, avec la participation du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, du Ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation au Québec et d’Emploi-Québec, ont conclu à la pertinence de réaliser une étude sectorielle du domaine de la fabrication et de la commercialisation des produits de boulangerie et de pâtisserie, une étude qui pose un diagnostic à la fois sur l’industrie, sa main-d’œuvre et l’offre de formation.

Étude sur la rétention de la main-d’œuvre dans le sous-secteur des grossistes-distributeurs de produits alimentaires

Cette recherche s’inscrit dans la poursuite des travaux découlant d’une étude sur les besoins de formation dans les entrepôts du secteur de la distribution alimentaire et permettant de faire le point sur les enjeux de la formation en matière de développement de main-d’œuvre dans l’industrie du commerce de l’alimentation.

Les partenaires de l’industrie ont décidé de porter une attention plus particulière à une des recommandations de l’étude touchant le phénomène de la rétention de la main-d’œuvre dans ce sous-secteur de notre industrie, compte tenu des transformations qui y ont été observées et de certains indices de besoins de main-d’œuvre dans les entreprises qui y évoluent.

Les objectifs visés sont de confirmer ou d’infirmer le problème soulevé de rétention de la main-d’œuvre, de définir les motifs de satisfaction et d’insatisfaction des employés ciblés et d’établir des pistes de solution permettant de diminuer, voire d’éliminer les motifs d’insatisfaction.

Étude sur les besoins de formation dans les entrepôts du secteur de la distribution alimentaire

Le Comité sectoriel de main-d’œuvre du commerce de l’alimentation a préparé une étude visant à cerner les défis plus spécifiques à la gestion des ressources humaines dans les entrepôts du secteur de la distribution alimentaire concernant la capacité des entreprises à recruter du personnel qualifié, à retenir ce personnel et à le former.

Celle-ci a entre autres permis d’élaborer un profil sommaire des travailleurs en emploi, de documenter les pratiques en matière de gestion des ressources humaines des employeurs de ce sous-secteur, de décrire les changements technologiques majeurs ayant un impact sur les compétences requises de ses travailleurs et de déterminer les besoins actuels de formation des travailleurs et de ceux anticipés en fonction des changements technologiques.